NOTRE MISSION

QUI SOMMES NOUS ?

Nous sommes une association de loi 1901, reconnue d’intérêt général pour ses recherches acoustiques et ses actions environnementales en milieu marin. 

lea-nael-pierre-equipage-shelltone-1

Pierre Lavagne de Castellan

Bioacousticien marin –  Ethologue – Directeur de recherche du Shelltone Whale Project. 

Il a rencontré “sa” première baleine à bosse et écouté son “chant” à Hawaii en 1981. Depuis, il a voyagé autour de la planète et navigué dans toutes les mers. Pour établir un contact et initialiser une communication inter-espèce avec les baleines à bosse, la musique est vite devenu une voie évidente.

En 2005 il crée le “Shelltone Whale Project” et obtient la reconnaissance d’intérêt général. Il met au point en deux ans, au laboratoire de recherches acoustique de l’Ecole Centrale de Nantes et à l’université de Stanford en Californie, un instrument de musique à vent qui lui permet de jouer de la musique sous l’eau dans les fréquences des baleines à bosses avec la même tessiture.

De 2008 à 2012, il a testé cet instrument entre le nord de la Californie et l’archipel Hawaiien, avec les baleines à bosse. Les premiers échanges musicaux entre l’homme et les cétacés, sous l’eau, sont nés de ces expériences.

Depuis 2013, il étudie le chant des baleines et contribue à la mise en place d’une banque de données acoustique et photographique des cétacés du jeune sanctuaire Agoa, une aire marine protégée de Guadeloupe, où se reproduisent les baleines à bosse.

Il est venu s’installer dans les Caraibes pour tenter de renouer le « Lien perdu » , c’est désormais la mission principale du Shelltone Whale Project.

Pierre-2-1

Léa Lavagne de Castellan

Membre du team recherche et guide cétacé du sanctuaire Agoa.

Léa, a développé une belle connaissance des cétacés basée sur la confiance, le respect.

Une empathie particulière s’est installée dans le temps entre elle et ces animaux depuis qu’elle nage avec eux dans le programme de recherche du Shelltone Whale Project.

Une complicité est née entre elle et les différentes espèces que nous étudions, notamment avec les cachalots qu’elle appelle ses « Gwo Pwasons » … Elle suit de très près les naissances et donne des noms au bébés cachalots, qu’elle retrouve ensuite régulièrement au fil des années.

Elle est capable d’analyser les comportements des différentes espèces qui peuplent les eaux du sanctuaire Agoa où nous travaillons, elle sait les observer ou interagir avec eux sans intrusion, dans le plus grand respect.

En plus de sa participation au programme de recherche, Léa est guide diplômée du sanctuaire Agoa, elle encadre les sorties d’observation cétacés que nous organisons, elle met en place un géo référencement de tous les animaux rencontrés, elle note leur position, prends des photos et analyse leur comportement, le soir elle débriefe sa sortie et tiens à jour des banques de données sur les cétacés de le cote sous le vent de Guadeloupe.

Son travail de recherche est parfaitement compatible avec sa fonction de guide lors des sorties d’observation que nous organisons, elle fait participer les personnes qui l’accompagnent à son travail, ce qui est certainement le meilleur moyen de partager une passion, offrir des connaissances.

shelltone-whale-project-guadeloupe-lea-lavagne-002

Naël Garnier

Capitaine 200 – Guide cétacés du Sanctuaire Agoa.
 
Nael est né à Baille Argent, le port d’attache du Shelltone Whale Project. Marin pêcheur professionnel , il a une grande expérience de la navigation dans  la cote sous le vent de Guadeloupe où nous travaillons. Sa connaissance du milieu marin, des poissons, marlins, espadons, thons ainsi que des oiseaux marins est complémentaire des compétences de Léa lors de nos sorties d’observation des cétacés de Guadeloupe.
nael-garnier-1

Valérie Gueit

Photographe – Membre du Team recherche.

Valérie est l’oeil sous marin du Shelltone Whale Project. Fille des îles elle a passé sa jeune enfance en Nouvelle Calédonie, elle a ensuite vécu entre la Martinique et la Guadeloupe. Elle a rejoint le Team recherche du Shelltone Whale Project il y a 6 ans. Valérie documente par l’image nos expérience de communication inter espèce avec les cétacés de Guadeloupe.

valerie-gueit-photographe-cetaces_1
valerie-gueit-photographe-marin-1

JOUER DE LA MUSIQUE AVEC LES BALEINES

La mission du Shelltone Whale Project est de jouer, improviser, co-écrire et enregistrer de la musique avec les baleines, sublimant à travers cette création commune les fondamentaux de la communication inter-espèce puis d’analyser ces données, tenter de les comprendre et d’étudier les effets de ces chants et sons sur les autres organismes vivants que sont les végétaux, les animaux et les humains.

Sous la surface des Océans, les baleines chantent des chants extraordinairement complexes et délicats, pure expression de leur intense vie sociale et de leur sagesse. Quiconque a approché une baleine et eu la chance d’écouter son chant, a eu la sensation que ces créatures pacifiques ont un immense savoir à découvrir et partager.

Après plusieurs années de collaboration entre ingénieurs acoustiques et biologistes marins, au laboratoire de recherche acoustique de l‘Ecole Centrale de Nantes et à l’Université de Stanford en Californie, l’équipe du Shelltone Whale Project a créé un instrument à vent inspiré de la conque marine qui permet de reproduire le chant des baleines en surface et sous l’eau.

Dans chaque région du globe, les familles de baleines à bosse composent des chants qui leur sont propres. Cependant, chaque année, toutes les baleines de tous les océans ont un chant qui leur est commun, en constante évolution. Les baleines à bosse se souviennent en effet des chants qu’elles ont composés et se les transmettent entre familles de différents territoires. Cette constatation nous laisse imaginer qu’elles font preuve d’une conscience universelle.

Plus encore, les recherches du Shelltone Whale Project ont démontré qu’elles sont capables d’engager une communication inter-espèce avec les hommes par le biais de la musique.

Jouer de la musique avec les baleines nous permet de vivre au quotidien une relation particulière avec elles et ainsi pouvoir les côtoyer, vivre des moments d’intimité avec elles. Ces moments d’intimité nous permettent de récolter une base de données sonores et comportementales. Nous pouvons alors mettre à disposition, organiser, favoriser des travaux de recherche interdisciplinaires ainsi que des créations artistiques dans le monde entier.

Le message est dans le chant.

CHANTS DE BALEINES

Les baleines nous permet de vivre au quotidien une relation particulière avec elles et ainsi pouvoir les côtoyer, vivre des moments d’intimité avec elles. Ces moments d’intimité nous permettent de récolter une base de données sonores et comportementales. Nous pouvons alors mettre à disposition, organiser, favoriser des travaux de recherches multidisciplinaires.

En effet, enregistrer des chants de baleines tout en observant leur comportement lorsqu’elles émettent les sons, nous permet d’émettre des hypothèses quand à l’utilité de ces chants sur leur famille, sur des individus distincts, sur leur environnement.

Les chants de baleines que nous enregistrons sont le fruit d’années de recherches et de milliers d’heures passées en mer, à leur contact, nous compilons, classons et étudions des milliers d’heures de chants de baleines, ces enregistrements sont la base de nos recherches.

Pierre-lavagne-castellan-muisque-sous-marine-1

UNE RENCONTRE INOUBLIABLE…

Chant de baleine enregistré à 10 miles au large de Baille Argent le 26 Avril 2016. Ce jour là, nous étions arrêtés, moteurs coupés, en écoute hydrophone. Trois mâles chanteurs sont arrivés et se sont positionnés sous notre bateau, ils ont commencé à chanter… L’écho est naturel, nous étions placés sur un vortex de naissances, la configuration géologique du vortex produit cet écho.

Ils ont chanté pendant 43 minutes, nous avons tout enregistré, puis ils sont repartis, comme ils étaient arrivés, en silence…

La manière dont les chanteurs ont procédé est très inhabituelle, nous étions seuls, ils ne chantaient pas en direction d’un membre de leur famille, ils ne chantaient pas en direction d’une masse de phytoplancton, non, c’était autre chose, ce chant semblait nous être destiné.

Nous sommes aujourd’hui, comme lorsque nous avons vécu cette expérience, convaincus qu’il y a un message dans ce chant.

Nous vous souhaitons une bonne écoute…

Couverture CD

CHANTS DE BALEINES – 43 Min.

Enregistré à 10 miles au large de Baille Argent le 26 avril 2016. Nous sommes convaincus qu’il y a un message dans ce chant. Bonne écoute !

En savoir plus…

pierre-lavagne-1